Sur les chemins…

Les ateliers d'écriture de l'année 2019-2020 auront pour thème "sur les chemins". Il ne s'agit pas uniquement de voyage, mais de l'exploration de toutes sortes d'itinéraires, de mises en mouvement physiques et intérieures, avec pour viatique le langage. « Ô Muse, conte-moi l’aventure de l’Inventif : celui qui pilla Troie, qui pendant des années erra, voyant beaucoup de villes, découvrant beaucoup d’usages, souffrant beaucoup d’angoisses dans son âme sur la mer [...] » Odyssée I, 1-4, trad. Philippe Jaccottet Il s’appelle Ulysse. C’est un des tous premiers personnages de la littérature mondiale. Son errance dessine des lignes, tour à tour droites et courbes, d’une rive à l’autre de la Méditerranée. Il lutte pour survivre, sa fidélité est soumise à bien des épreuves et il marque les siens par son absence,…

Commentaires fermés sur Sur les chemins…

Pourquoi écrire ? Pourquoi se confronter à l’écriture ?

A la veille de la reprise des ateliers d'écriture parisiens, ce 19 septembre 2019, Sylviane G. m'a envoyé un texte, très intense : elle tente de répondre, en son nom propre, à une question fondamentale lorsqu'on a pris conscience que chacun de nos actes mérite de faire sens. Pourquoi écrire se demande-t-elle ? En écho, j'ai retrouvé un ancien texte, écrit alors que je commençais à développer les ateliers d'écriture en 2016. Pourquoi se confronter à l'écriture ? Chacun peut apporter à ces interrogations ses propres réponses... Pourquoi écrire ? Le point de vue de Sylviane G. "Pourquoi vouloir écrire alors que tout y fait obstacle. Mon dos, mes yeux. Et ces codes que je ne retrouve pas. Internet qui ne répond pas. C’est A. qui m’a posé…

Commentaires fermés sur Pourquoi écrire ? Pourquoi se confronter à l’écriture ?

Le cas Toutankhamon : le subtil et passionnant éclairage apporté par Florence Quentin.

Florence Quentin, Dans l’intimité de Toutankhamon, First Editions, 2019: un essai aux multiples tonalités qui redonne vie au plus célèbre des pharaons d’Egypte.             Par deux fois, à 50 ans d’intervalle, en 1967 et en 2019, un pharaon d’Egypte, Toutankhamon, a occupé la scène culturelle parisienne, pulvérisant tous les records : nombre d’éditions spéciales sur tous les supports médiatiques, nombre de visiteurs se bousculant au Grand Palais en 1967 (1,2 Millions), puis se succédant au fil des « plages horaires » à la Grande Halle de la Villette en 2019. Horaires aménagés, prolongation d’une semaine... le « record » de 1967 sera largement dépassé fin septembre lorsque l’exposition venant du Caire et de Los Angeles repartira vers Londres puis Sydney.            Une véritable « magie » opère donc autour de ce pharaon. Pas…

Commentaires fermés sur Le cas Toutankhamon : le subtil et passionnant éclairage apporté par Florence Quentin.

Aliette Armel : Le Clezio, l’homme du secret

Aliette Armel à la librairie Ombres Blanches, 22 mai 2019 à 17 h00animé par Jean-Antoine LoiseauEntrée libreLibrairie Ombres Blanches, 50 rue Léon Gambetta, 31000 Toulouse 05 34 45 53 33 Le Clézio demeure L'Inconnu sur la terre : un homme dont le silence fascine et intrigue ses lecteurs. Il ne se situe pas en dehors du monde : il accorde dans ses romans une place prépondérante aux exclus de nos sociétés. Il n'est jamais là où on l'attend : ni sur le plan géographique, ni sur la scène littéraire, ni dans le domaine du sacré qui hante les livres decet agnostique affirmé.Aliette Armel a eu l'occasion de côtoyer l'écrivain à des moments importants de son existence littéraire : - à Toulouse en 1996, lorsqu'il est allé pour la première fois à…

Commentaires fermés sur Aliette Armel : Le Clezio, l’homme du secret

Ecrire avec Colette – Atelier en Bourgogne La Joncheraie, 24-26 mai

L'atelier commence avec la visite de la Maison de Colette, à Saint-Sauveur en Puisaye (à quelques kilomètres de la Joncheraie). Ecrire au milieu des arbres, accueillis par Frédérique Allard à La Joncheraie Il se déroule ensuite sur plusieurs séquences abordant des thématiques d'écriture proches de l'univers de Colette mais dont chacun peut s'emparer pour forger ses propres textes. Chaque séquence suit le déroulé des ateliers de l'Île des mots : énoncé du thème illustré par des exemples tirés d'écrivains publiés; temps d'écriture personnelle sous les arbres ou dans des espaces intérieurs calmes et chaleureux; lecture des textes produits et retours d'Aliette Armel et de l'ensemble des participants. Les repas (concoctés sur place par nos hôtes de la Joncheraie) sont des moments de convivialité et d'échange. Les chambres proposées…

Commentaires fermés sur Ecrire avec Colette – Atelier en Bourgogne La Joncheraie, 24-26 mai

Aliette Armel à la rencontre de Marguerite Duras

Un bel article sur le premier volume consacré à Marguerite Duras dans la série de livres que j'inaugure aux éditions Le Passeur. J'y présente les auteurs dont la rencontre m'a marquée au fil de quarante ans de critique littéraire. Marguerite Duras a été la première : je reviens toujours vers son œuvre avec autant de bonheur ! Je vous invite à me suivre dans sa compagnie, puis dans celle de JMG Le Clezio, de François Cheng, de Sylvie Germain... 2018-05-03-LE TREGOR-03_09 MAI 18

Commentaires fermés sur Aliette Armel à la rencontre de Marguerite Duras

Erri de Luca et Balzac

LE LIVRE FORUM - LIBRAIRIE LE COMPTOIR DES LETTRES Délocalisation exceptionnelle : Restaurant Chefs de quartier 12 rue du Jura 75013 Paris LE LIVRE FORUM - 4 mai 2017 - 18h00 animé par Aliette Armel, écrivain et critique et Clémence Cochan, libraire. Un livre de l'actualité littéraire mis en relation avec un livre "du fond" autour d'un thème commun. 4 mai - En quête de beauté et d'absolu Un sculpteur du XXI° siècle chez Erri De Luca, un peintre du XVII° siècle chez Balzac, traquent l'absolu de la beauté à travers la nudité de leur modèle : un sexe d'homme chez l'un, une jeune femme chez l'autre. Pour l'atteindre, leur quête passe par bien des détours et l'artiste d'Erri de Luca est aussi un homme engagé auprès des…

Commentaires fermés sur Erri de Luca et Balzac

Comment écrire l’Histoire auprès des « sans voix » : entretien avec Antoine Choplin

A l’heure où on s’interroge, à grands frais médiatiques[1], sur ce que représente « Faire de l’histoire aujourd’hui », Antoine Choplin poursuit, avec discrétion, une aventure littéraire engagée. Il se situe résolument aux côtés de ceux qui, sans sortir de l’anonymat, contribuent à ce que le monde survive au plus terrible : Guernica, la guerre en Tchétchénie, Tchernobyl, Terezin. Ils dessinent, ils peignent, ils photographient, ils conduisent des camions ou ouvrent aux trains les barrières. Et surtout, ils tendent la main à plus démuni qu’eux, et ils saisissent celle que leur offrent des hommes voués à inscrire leur nom dans la grande Histoire tout en faisant résonner au plus juste les idéaux de justice et de dignité. Tomas Kusar, est un de ces hommes dont la curiosité n’a pas été éteinte…

Commentaires fermés sur Comment écrire l’Histoire auprès des « sans voix » : entretien avec Antoine Choplin

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu