Indications biographiques

Depuis le 1er juillet 2015, Aliette Armel se consacre  entièrement à ses activités liées à la lecture et à l’écriture.

Ecriture et publication de romans, d’essais et même d’un ouvrage pratique (Bientôt la retraite !) paru en janvier 2016 chez Albin Michel.

Aliette Armel est critique au Magazine Littéraire depuis septembre 1984. Elle y a publié des articles sur des romans français et étrangers, des grands entretiens (Henri Thomas, Marguerite Duras, Claude Simon, Jacques Derrida, Peter Handke…), elle y a coordonné des dossiers ainsi que le numéro anniversaire 40 ans du Magazine Littéraire (n° 459, décembre 2006). En 2015, elle a coordonné le second dossier sur Michel Leiris (Michel Leiris l’indiscipliné, n° 554, avril 2015), elle a publié des articles sur les oeuvres complètes de Louis-René des Forêts (ML n° 557-558, juillet-août 2015) ou sur la traduction d’Orfeo de Richard Powers (ML n° 559, septembre 2015).

En décembre 2008, elle a été l’invitée de la Fondation Nobel à Stockholm pour les cérémonies de remise du prix Nobel à J.M.G. Le Clezio.

De 1994 à 2004, elle a collaboré à l’Encyclopaedia Universalis (articles sur des auteurs français et étranger, Patrick Modiano, Marguerite Duras, Henry Bauchau, Sylvie Germain, Paul Nizon, Pascal Quignard…)

Spécialiste de Marguerite Duras et de Michel Leiris, outre ses publications sur ces auteurs, elle a participé à des colloques et à des rencontres en France (Universités de Paris VII, d’Orléans, Université catholique de Paris, Bibliothèque nationale de France) et à l’étranger (Postdam, Shanghaï, Stockholm, Calcutta).

Elle a été chargée de cours à Paris X-Nanterre et à l’Université de Toulouse Le Mirail, elle a donné des séries de conférences (2013 et 2014) à l’université de la Sorbonne-Paris IV (A la rencontre de grandes figures de la littérature contemporaine).

Ses thématiques de recherche actuelles s’orientent autour de deux sujets :

  • Littérature et sciences
  • Ecrire la nature

Elle publie des romans nourris de voyages, d’histoire (familiale et Grande Histoire), d’expériences personnelles (participation à la semaine du Nobel au Grand Hôtel de Stockholm).

De 1994 à 1997, elle a été formée à la technique des ateliers d’écriture par Elisabeth Bing qui a initié en France cette démarche venue des Etats-Unis.

Fonctions dans le secteur public (1977-2015)

Jusqu’à sa retraite, le 1er juillet 2015, elle a occupé différentes fonctions dans le service public des collectivités territoriales et de l’Etat, essentiellement dans le domaine de la diffusion de la culture  : arts plastiques (direction de l’artothèque de la Ville de Toulouse);  livre (chef du département du Livre et de la Lecture publique en Seine-Saint-Denis) ; culture scientifique et relations entre la science et la société (ministère chargé de la Recherche).

VES2008-11-14

Un moment fort de cette vie professionnelle  : la Ville Européenne des Sciences dont elle a été le chef de projet. Du 14 au 18 novembre 2008, dans la Nef du Grand Palais, 45 000 visiteurs ont pu découvrir les dernières avancées de la science et de la technique présentées par 93 organismes de recherche, industriels, universités de France et d’autres pays européens.

Pour plus de renseignements voir l’article de Wikipédia.